En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
OK
<Calendrier>
Décembre 2018
ÉNERGIES RENOUVELABLES

Si ce sujet actuel
vous intéresse
Cliquez sur ce texte

VIDEO EXCLUSIVE

La Vallée du Sausseron
comme vous ne l'avez
jamais vue


Un DVD 
exceptionnel

L'éolien, parlons-en !

Amis du Vexin Français

L'Association des Amis du Vexin Français, créée en 1967 sous l'impulsion de Jacques DUPÂQUIER, entretient des relations étroites avec la SVS. Dans le but de nous renforcer mutuellement, il existe une cotisation commune.

Communauté de Communes de la Vallée du Sausseron

La Communauté de Communes de la Vallée du Sausseron regroupe 12 communes du Parc Naturel Régional du Vexin français: Arronville, Berville, Ennery, Epiais-Rhus, Génicourt, Hérouville, Labeville, Livilliers, Menouville, Nesles-la-Vallée, Vallangoujard.

 

XXVème Rencontre du Sausseron

 

Compte-rendu de la 25ème Rencontre du Sausseron
 
La XXVème RENCONTRE DU SAUSSERON
 
"PEUT-ON RÉUSSIR UN LOTISSEMENT"
POUR UN MODE D’EMPLOI DES AMÉNAGEMENTS DANS LE VEXIN FRANÇAIS
 
C’était le samedi 10 novembre de 9h15 à 17h30
dans la nouvelle salle des fêtes
 de Butry sur Oise
Un grand succès !
 
Chaleureusement accueillis par Philippe Legrand, maire de Butry-sur-Oise et fidèle adhérent de notre association, et Daniel Amiot, actif président de la SVS, 120 auditeurs ont suivi tout au long de la journée des exposés remarquables et ont activement questionné et débattu.
 
Parmi les nombreuses personnalités présentes on remarquait :
 
- Philippe Houillon,
 
Député-maire de Pontoise,
- Gérard Claudel,
Vice-président du Conseil général du Val-d’Oise,
Président du PNR,
Maire d’Ennery,
- Jacques Dupâquier,
Président d’honneur de l’Association " Les Amis du Vexin Français "
- Thierry Cot,
Directeur du PNR,
- Véronique Doutreleau,
Directrice adjointe du PNR,
- Marc Giroud,
Vice-président du PNR,
Président de la Communauté de communes du Sausseron,
Maire de Vallangoujard,
- Jean-Pierre Béquet,
Vice-président du PNR,
Vice-président de la Communauté de Communes de la Vallée de l’Oise
et des Impressionnistes,
Maire d’Auvers-sur-Oise,
- Michel Guiard,
Président de la Commission du patrimoine du PNR,
Maire de Boissy-l’Aillerie,
- Jean-Claude Courmont-Lepape,
Maire d’Hédouville,
- Christian Soret,
Maire de Grisy-les-Plâtres,
- Jacques Renaud, 
Maire de Chatenay-en-France,
Vice-président du PNR Oise-Pays de France,
- Jean-Jacques Munier,
Président de la Commission de l’Environnement du PNR
et des chargés de mission au PNR,
- Philippe Bodo,
Architecte,
- Jean-Claude Chapuis,
Conseiller culturel,
 
ainsi que de nombreux responsables associatifs.
 
L’ensemble des participants a vivement regretté l’absence de Monsieur le Secrétaire général de la Préfecture Pierre Lambert, Président fort estimé de la Commission des Sites. En déplacement à l’étranger il avait demandé qu’on veuille bien l’excuser. 
Outre les conférenciers de la matinée, tous les membres de la table ronde prévue l’après-midi étaient présents et ont participé aux échanges :

- Jean-Baptiste Bellon,
Chef du Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine du Val d'Oise

- Lionel Pierroux,
représentait Les Bâtiments de France,
- Pascale Poirot,
Présidente du SNAL (Syndicat National des Professionnels de l’Aménagement et du Lotissement) Représentant les aménageurs,
- C
hristian Poirot,
 « Urbanisme contemporain » représentant également les aménageurs.
 
Les exposés ont débuté par une analyse sensible et critique de Stéphane Lucet, inspecteur des sites du Val-d’Oise et Yves Périllon, Chargé de l’environnement à la DDEA des Yvelines, sur de bons et mauvais exemples de lotissements, à partir d’un diaporama, photos et plans, remarquablement didactique. La qualité de leurs observations démontrait l’importance de leur rôle dans la connaissance et la défense de nos paysages, c’est à dire d’un cadre de vie essentielle à nos équilibres et au prestige culturel de notre pays. Leur exposé a été complété par les photographies aériennes anciennes et récentes de Patrick F.Joy, archéologue bien connu.
 
Patrick Gautier est ensuite intervenu,
 et nous vous livrons ci-dessous un résumé de son intervention


Colloque ASVS
Peut-on réussir un lotissement ?
 
De la planification à l’opérationnel,
 lacunes des procédures d’urbanisme


Par Patrick Gautier,
Chargé de mission urbanisme au Parc naturel régional du Vexin français
 
 
" Beaucoup de choses ont été dites et écrites en ce qui concerne l’urbanisation dans le Vexin français depuis 30 ans. Le petit guide « la construction dans le Vexin français » réalisé par madame Garofalo-Warnier en 1974 est certainement le plus emblématique. Tout y était déjà expliqué : comment il est possible d’urbaniser sans dénaturer les sites, les paysages, les villages et les hameaux anciens, l’importance de l’analyse du tissus bâti ancien pour comprendre le rôle essentiel des volumes bâtis et des éléments de liaison, les rapports que ces volumes entretiennent entre eux, leurs rapports à la rue, la question des accès, des placettes, des variations dans les implantations, les orientations, les hauteurs, les proportions, le rôle essentiel des bâtiments annexes, bref comment un projet doit contribuer à produire l’identité urbaine et non pas simplement se poser au milieu d’un terrain comme tout le monde le fait.
 
Lorsqu’on confronte ces vénérables documents à la réalité de ce qui s’est construit et qui continue à ce construire, la déception est grande. Quelques efforts on été faits sur les détails architecturaux (corniche, tuiles plates), sur les abords (murs) et sur les continuités (quelques maisons mitoyennes) grâce à l’intervention des Architectes des Bâtiments de France et de la Commission Des Sites. Mais dans l’ensemble, ces opérations n’en restent pas moins un simple remplissage de parcelles géométriques distribuées par des voies sans signification, avec des maisons issues de catalogues maladroitement maquillées « façon Vexin ». Ce n’est pas de l’urbanisme, au sens d’un projet collectif, volontaire, conçu, dessiné, réfléchi, adapté à un territoire à l’identité forte comme l’est le Vexin français.
 
Plusieurs causes à ces échecs dénoncés par tous. En premier lieu le choix de sites peu pertinents en terme de paysage ou de logique de site. Malheureusement les choix qui ont été faits dans les années 1980 sans étude ni réflexion sur le paysage continuent à avoir des effets aujourd’hui ! De même les POS qui datent de cette époque continuent à véhiculer des règles arithmétiques (surfaces minimales de parcelles, marges de recul, etc.) qui empêchent de réaliser concrètement ce qui est préconisé dans le guide de 1974 de madame Warnier : quel paradoxe ! Second obstacle à la qualité des lotissements, le manque de pratique de l’étude pré-opérationnelle. Au travers de ses chartes paysagères, le Parc a pourtant œuvré en leur faveur pendant plus de dix ans. Mais il faut aller encore plus loin, à l’image de cette commune de 200 habitants dans les pays de la Loire qui s’est donné les moyens d’aménager un lotissement de haute qualité environnementale, avec une identité urbaine et architecturale forte, et surtout une grande implication de la commune qui se traduit par la construction et l’exploitation d’un réseau de chaleur collectif au bois. Finalement, quand une toute petite commune veut se donner les moyens de produire de la qualité, c’est possible !
 
Enfin, deux exemples sont montrés pour donner une idée de ce que pourrait être un lotissement qui prend résolument le parti de réinterpréter le village traditionnel (au sens urbain, c’est à dire organisation, volumes, implantations, voirie, densité) sans tomber dans le piège du pastiche architectural : un dans le Vexin français, un autre en Finlande. Ces deux exemples illustrent que l’important n’est pas le style architectural mais bien la démarche urbaine, et que si chaque territoire a ses particularités, les mêmes principes de gestion durable du territoire peuvent être appliqués partout ".
 
 
La matinée s’acheva avec Sylvie Cachin, Paysagiste Conseillère au CAUE 95 et Ruba Alabed, architecte, spécialiste des jardins filtrants. Sylvie Cachin exposa le travail de réflexion du CAUE sur l’approche méthodologique d’un lotissement à partir de multiples paramètres :

- Une approche globale en dressant un état des lieux avec une analyse précise du paysage,
- Un bilan environnemental tenant compte du contexte urbain, des dessertes, de la gestion de l’espace public et privé pour structurer un parcellaire cohérent maîtrisant la densité avec une architecture de   qualité (détails, volumes, orientation).
 
La localisation et l’emprise du végétal doivent être considérées comme un élément structurant. Création d’ouvrages de collecte et de stockage des eaux de pluie participant à la qualité paysagère.
 
C’est sur cette gestion des eaux pluviales que Ruba Alabed, forte de son expérience des jardins filtrants, propose des solutions, respectueuses de l’environnement, pour les recueillir et les utiliser localement.
 
Des multiples interventions du public, dont celle remarquée de Jacques Renaud, il est apparu que le maire joue et doit jouer un rôle essentiel et pas du tout négligeable dans la réussite d’un lotissement. A la question de Jean-Claude Courmont-Lepape, sur la validité du PLU, il lui a été confirmé qu’un propriétaire d’un terrain devenu non constructible, ne peut juridiquement obtenir une requalification.
 
Après un déjeuner, animé et occasion de rencontres amicales, l’après-midi a été consacré à une table ronde « Comment améliorer la pratique du lotissement dans le Vexin français ». Dirigée par Jean-Claude Delesne, Architecte DPLG, elle a permis un approfondissement des positions de chacun, enrichi des interventions nombreuses et pertinentes des participants et du public. En manière d’introduction, Jean-Claude Delesne a retracé les différentes étapes de la réalisation d’un lotissement à Marines dont il a été l’architecte il y a une dizaine d’années.
 
Pascale Poirot, appuyant sa démonstration sur un diaporama a montré qu’on pouvait aménager intelligemment en accord avec l’Architecte des Bâtiments de France et avec l’aide du CAUE.
 
Il est apparu que certaines procédures telles celles du « permis de construire groupé » pouvaient permettre des réalisations plus adaptées à l’environnement et à la structure traditionnelle de villages que le lotissement, avant tout parcellaire.           
Des voix se sont élevées, pour poser la question de réalisations plus audacieuses au plan architectural ou d’habitats groupés économes en espace et de meilleure qualité environnementale. On a insisté aussi sur la difficulté dans des lotissements réussis de faire respecter le cahier des charges et d’éviter leur défiguration progressive.
On peut certainement améliorer le lotissement. Mais il ne semble pas que dans sa conception actuelle, maison individuelle sur une parcelle prédéterminée, le lotissement soit la solution d’avenir au besoin de logements en Ile de France.
 
La richesse des échanges rend impossible leur résumé. Les actes du colloque feront l’objet d’une publication ultérieure.
QUELQUES VUES DE CETTE 25ème RENCONTRE

Philippe Legrand, maire de Butry-sur-Oise
 ouvre la XXVème Rencontre du Sausseron

Au regard d'un sujet d'une telle importance pour l'avenir du Vexin Français
la salle était particulièrement attentive

Un repas très chaleureux et plein de convivialité

Une partie de la table ronde avec de gauche à droite :

Sylvie Cachin
 (CAUE) - 
Stéphane Lucet (Inspecteur des sites)
Jean-Baptiste Bellon 
(Architecte des Bâtiments de France) - Pascale Poirot (SNAL)
Jean-Claude Delesne 
(Architecte) - Michel Guiard (Maire de Boissy-l'Aillerie , Président de la commission du patrimoine du PNR) - Patrick Gautier (Urbaniste du PNR)


HORS CHAMPS ...

Yves Périllon et Lionel Pierroux

DEBOUT A L'ARRIERE PLAN ...

Philippe Legrand (Maire de Butry-sur-Oise) - Daniel Amiot (Président de l'association La Sauvegarde de la Vallée du Sausseron)

Stéphane Lucet et Yves Périllon


Toutes ces photos ont été réalisées par Patrick F. Joy



(Vers le haut de cette page)

81176 visites

COORDONNÉES

     

Festival du Vexin 2015

 

P.F. JOY ARCHÉOLOGUE


Cliquez sur l'archéologue

Retrouvez les photos de P.F. Joy
 dans la

CARTE ARCHÉOLOGIQUE
DE LA GAULE

Pré-inventaire chronologique
publié sous la responsabilité
de Michel Provost
Professeur d'histoire
à l'Université d'Avignon

Maisons paysannes de l'Oise

 

Maisons traditionnelles,maisons anciennes,maisons paysannes
les connaitre,les préserver,et les restaurer

Vous avez une maison paysanne dans l'Oise, n'hésitez pas à consulter les bénévoles de l'association. Cliquez sur le livre pour consulter le site MPO.

Parcs et jardins du Val d'Oise

Cliquez pour une visite des parcs et jardins remarquables du Val d'Oise

a3w.fr © 2018 - Informations légales - sauvegarde-sausseron.a3w.fr